*jeu de mot sur le cri de la huppe fasciée (Upupa epops): "oup-oup-oup"

Je vous invite à découvrir aujourd'hui les quelques huppes fasciées que j'ai photographiées cet été aux Baléares.

Là-bas elles sont nombreuses, l'agriculture et les parcs étant importants sur l'île de Majorque.

Les conditions sont en effet souvent réunies pour que la huppe y trouve son bonheur, entre les pelouses, les hautes herbes, les champs et les vergers. Espèce migratrice, elle revient en Europe pour se reproduire à la belle saison.

Avec sa huppe et ses ailes contrastées de blanc et noir, c'est un oiseau qui ne passe pas inaperçu, d'autant plus quand il chante. Mais ce n'est pas systématique, et toutes celles que j'ai vues étaient extrêmement discrètes. De fait, on a même pu entendre leurs cris, peu audibles.

 

Photos prises à la finca* chez les cousins

Vous voyez ici la huppe en train de se nourrir. Avec son long bec elle sonde les cavités ou le sol, à la manière d'un pic, en cherchant des larves d'insectes mais aussi d'autres invertébrés. Ici elle a jeté son dévolu sur un vieil amandier.

Après une petite recherche au sol, elle a préféré retourner dans l'arbre...

*propriété de campagne

Huppe fasciée - Baméares 2015

Huppe fasciée - Baméares 2015

Huppe fasciée - Baméares 2015

Huppe fasciée - Baméares 2015

Huppe fasciée - Baméares 2015

 

Photos prise à la réserve de S'Albufera, un peu avant que l'on quitte les lieux: coup de chance, un couple de huppes vient se poser à proximité. On fait alors marche arrière pour mieux les observer et nous avons été pour ainsi dire plutôt gâtés!

Nous avons vu la huppe, avons eu droit à une toilette et à de petits cris tout mignons.

 

Huppe fasciée - Face A + huppe

Huppe fasciée - Baléares été 2015

Huppe fasciée - face B

 

T'as le look coco(tte)!

Huppe fasciée - Baléares été 2015

 

L'autre individu, posé un peu plus loin surveille...

Huppe fasciée - Baléares été 2015

 

Et de plus près. ;)

Huppe fasciée - Baléares été 2015

 

J'espère que ce petit "best" of vous aura plu! J'espère les revoir l'an prochain... ici elles sont beaucoup plus dures à localiser quand on habite en centre de village.

Beau dimanche à tous, belle semaine!

 

Estelle Spaeth